Nouvelles reliées au théâtres et beaux arts.
11 mai 2008

Théâtre algérien, itinéraires et tendances

Ahmed Cheniki, Thèse de doctorat nouveau régime Sous la direction de Robert Jouanny, Université Paris 4;1993 INTRODUCTION Parler du théâtre en Algérie, c’est poser préalablement le problème de la définition du théâtre. Tous les travaux universitaires et les articles de presse considèrent que les premières pièces ont vu le jour vers les années vingt après la tournée égyptienne de Georges Abiad en 1921, groupe qui présenta à l’époque deux drames historiques en arabe « classique », Salah Eddine el Ayyoubi, une libre adaptation du... [Lire la suite]
Posté par Sinistri à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 janvier 2008

D’une langue à l’autre ou l’œuvre de Mohya

Lors de la 2ème veillée funèbre organisée à Tanina (Paris XI), le dimanche 12 décembre 2004, Saïd Chemakh a présenté une synthèse de l’œuvre de Mohya. Eléments de biographie : Mohya, de son vrai nom MOHIA Abdellah, est écrivain, poète et traducteur de langue berbère (kabyle). Mohia Abdellah (ou Muhya, Muhend u Yehya) est né le 1er novembre 1950 à Iεezz’ugen (Azazga). Sa famille est originaire d’At-Rbah (commune d’Ibudraren) dans la célèbre tribu des At-Wasif mais son père, tailleur de profession, s’est installé... [Lire la suite]
Posté par Sinistri à 05:50:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Les adaptations de Mohya

Extrait de l’article "D’une langue à l’autre ou l’oeuvre de Mohya" de Said Chemakh (*) Au milieu des années 1960, des lycéens scolarisés au lycée Amirouche à Tizi-Ouzou tentent de jouer des pièces de théâtre en kabyle au sein de leur troupe qu’ils viennent de créer. L’administration de l’établissement, sous la pression du parti unique Fln, s’oppose. Au même moment, des pièces de théâtre radiophoniques sont diffusées sur les ondes de la chaîne II. Mais une troupe de théâtre donnant des représentations en... [Lire la suite]
Posté par Sinistri à 05:32:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2007

Mohia esquisses d'un portrait

Pourquoi un hommage à Mohia Mohia n’a jamais aimé qu’on parle de lui et s’il avait fallu le suivre, toutes les choses qu’il a produites n’étaient que des “bêtises” qui n’avaient pas beaucoup d’intérêt et qui au mieux n’ont été faites que pour divertir et passer le temps. Pourquoi alors évoquer un homme qui n’a jamais voulu être sous les feux de la rampe, même quand il faisait du théâtre, un créateur dont la modestie n’avait d’égale que la rigueur? Est-ce aller contre sa volonté que de parler de lui?... [Lire la suite]
Posté par Sinistri à 17:02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]