HapaxBerbereLe but de cette police est de permettre l’échange d’information et la discussion sur les tifinagh en répertoriant toutes les principales formes de caractères berbères observées. Cette police n’est pas un produit commercial. Ainsi, n’est-elle pas optimisée pour l’affichage à l’écran, cependant lors de l’impression ou de la production d’un PDF les caractères devraient être de qualité acceptable. Il se peut aussi que tous les caractères ne soient pas harmonisés dans leur hauteur ou épaisseur de traits, veuillez me signaler ces erreurs, je m’efforcerai de les corriger.

Le premier tableau est celui soumis au JTC1/SC2 de l’ISO et accepté à l’unanimité lors de sa réunion du 24 juin 2004 à Markam (Ontario).  Il devrait être inclus sous peu dans l’amendement 1 de l’ISO/CEI 10646 puis dans Unicode.

Afin de faciliter le repérage des œils (glyphes) dans la police, ceux-ci sont triés selon l’ordre de tableaux fournis par les sources mentionnées en fin de document.

Les glyphes historiques lybiques, sahariens et touaregs sont répertoriés dans l’ordre d’apparition du tableau synoptique de Karl Prasse. Toutes les formes pour une même valeur phonémique se retrouvent dans une même rangée comprenant au maximum 16 œils. Ainsi le « b » de la colonne « Gh.» () se trouve-t-il à la position F001 (F00x pour « b » et x = 1 pour la variante Gh. comme le tableau ci-dessous l’indique). Une même forme (utilisée pour des valeurs différentes) peut se retrouver dans la police à plusieurs endroits (mais tous les glyphes d’une rangée de 16 œils sont différents).

Pour les glyphes néotifinagh, les glyphes sont organisés selon le même principe, mais en suivant l’ordre des phonèmes officiels marocains (Ircam). Quelques caractères utilisés par d’autres variantes néotifinagh et qui n’ont pas de correspondances avec les phonèmes choisis par l’Ircam suivent.

Puis viennent des tableaux qui reprennent les glyphes modernes attestés au Niger (ceux de l’Association pour la promotion des tifinaghs), ceux de Tawallamet et enfin les « ligatures » de l’Adrar du Mali. Suivent quelques voyelles proposées pour le touareg par Hawad.

On trouvera à la fin des œils de caractères sahariens et canariens énigmatiques.

Cette police peut être librement diffusée et utilisée, mais elle ne peut être modifiée. Cette police comprend également de nombreux caractères latins, dont la liste apparaît à la fin de ce document.


Source: Hapax.qc.ca

Voir la suite de ce document en format PDF ici: Contenu_de_la_police_Hapax_Berbère

Article explicatif de la police OpenType Hapax Berbère

Télécharger la fonte de Hapax Berbère

Pour plus d'informations, consultez la page Tifinagh de Wikipédia

Application flash pour apprendre Tifinagh sur le site de IRCAM