Les tapis ont donné leur renom aux tisseuses berbères du Maroc. Leur exceptionnelle habileté s'est aussi exprimée dans la réalisation des costumes traditionnels, dont les formes simples sont héritées de l'Antiquité.

Costumes berbères du Maroc : décors traditionnels

Les innombrables drapés, voiles et capes refl ètent la diversité des modes de vie et sont des signes identitaires pour les populations des montagnes et des vallées ; mais, de nos jours, leur usage se perd sous l'influence du modernisme.

Une partie de ces vêtements présentent une ornementation séduisante, mêlant en une subtile alchimie le savoir-faire transmis de mère en fi lle et la créativité personnelle. Un monde de décors permet de découvrir des prouesses de tissage, ainsi que des broderies multiformes, ou encore des motifs tracés au henné − le Maroc est le seul pays où cet usage est connu.

Ce livre bilingue français-anglais est le premier à dresser un vaste panorama de cet héritage exceptionnel, de la Méditerranée jusqu'au Sahara. Marie-Rose Rabaté, ethnologue, et Frieda
Sorber, historienne d'art et technologue du tissage, se sont relayées sur une durée d'une quarantaine d'années dans des recherches de terrain sur le costume berbère.

Femmes en milieu féminin, leur expérience irremplaçable a permis d'élargir les connaissances existantes, de recueillir des exemplaires rares, de capter la situation mouvante des artisanats textiles, et même de déceler, récemment, l'apparition de falsifications. D'autre part, au Maroc et ailleurs, beaucoup de collections se sont ouvertes à leurs études, pour la défi nition d'un style berbère du décor.

De très nombreuses images d'objets-témoins et des vues en gros plan déroulent ici leur kaléidoscope de couleurs et de formes ; elles donnent à connaître un art trop longtemps ignoré, en voie de s'éteindre avant d'avoir conquis sa place dans la culture artistique universelle.

  • Les auteurs

MARIE-ROSE RABATÉ 
Résidente au Maroc de 1963 à 1977, Marie-Rose Rabaté s'est passionnée pour l'ethnologie de ce pays. Elle y a réalisé des fi lms et des enquêtes sur les rites et les fêtes traditionnelles du Haut Atlas et de la vallée du Draa, qui ont abouti à la parution d'un livre, Le Moussem d'Imilchil, Maroc Éditions, 1970 et de plusieurs articles dans la revue du Musée de l'Homme, Objets et Mondes, entre 1967 et 1976.

Elle s'est aussi particulièrement attachée à l'étude des artisanats traditionnels, en préparant une thèse d'ethnologie sur les bijoux du Sud marocain, soutenue en 1972 (Université Paris V-Sorbonne). Au cours de ses nombreux séjours sur le terrain, elle a réuni et documenté une collection de référence de pièces de tissage vestimentaires du sud de l'Atlas, dont elle a fait don au Musée de l'Homme (transférée depuis au Musée du Quai Branly, Paris).

Bijoux et tissus, souvent mal connus jusque-là, ont constitué la base d'une recherche plus approfondie sur l'art berbère, poursuivie jusqu'à maintenant, grâce à la continuation de ses voyages d'étude au Maroc. L'accès à de nombreuses collections privées a été déterminant ces dernières années pour rendre possible un travail de synthèse sur les vêtements décorés dans le monde berbère marocain, en association avec Frieda Sorber.

FRIEDA SORBER 
Frieda Sorber, historienne de l'art et technologue du tissage, est conservateur des collections historiques du Musée de la Mode à Anvers (Belgique). Son intérêt pour le tissage des soieries européennes, avant l'introduction du métier Jacquard vers 1800, a motivé son premier voyage au Maroc ; la famille Ben Cherif de Fès conserve des métiers traditionnels, qu'elle a étudiés au cours de plusieurs séjours dans cette ville vers la fi n des années 1980.

Par désir d'élargir ses compétences, elle est passée tout naturellement de la technologie au rôle que jouent les tissus et costumes dans la société marocaine. Les foulards et les cordelières de soie, confectionnés par des artisans de Fès pour les Berbères, sont les fi ls qui l'ont guidée vers le monde rural pour de nombreux voyages d'étude, depuis la côte méditerranéenne jusqu'aux abords du Sahara.

Ces dernières années, elle a collaboré sur le plan scientifi que à d'importantes expositions sur le Maroc, publié des articles spécialisés sur le costume et sur d'autres productions textiles marocaines, et fait de nombreuses conférences sur ces mêmes sujets en Belgique, aux Pays-Bas, aux États-Unis et en Suisse.

  • COSTUMES BERBÈRES DU MAROC : Décors traditionnels

MARIE-ROSE RABATÉ 
FRIEDA SORBER 

Un volume de 288 pages au format 250 x 275 mm 
Environ 400 photographies en couleurs 
Reliure cartonnée et jaquette en couleurs pelliculée brillant 
Prix : 75 euros 
ISBN 978-2-86770-185-6 
ACR Edition

Source: VivreFemme